How I Loved the Broken Things of Rome

Contenu

Titre
FR How I Loved the Broken Things of Rome
Créateur
FR J.R. Carpenter
Date de création
FR 2005
Langue
FR Anglais
Est une partie de
Résumé
FR L'oeuvre se présente en une page beige avec un poème central, puis des images tout autour. Le poème en est un de Carpenter qui raconte son voyage à Rome. Tout autour, des photographies, des illustrations et des cartes de la ville. Le lecteur peut mettre sa souris sur tous ces éléments et lire un bout de texte, une citation sur Rome que l'autrice a lié à l'image. Le lecteur peut aussi cliquer sur l'image, ce qui ouvre une nouvelle petite fenêtre internet. Celle-ci mène à un texte plus long du même passage / livre / de la même oeuvre que l'autrice a citée, puis à de nouvelles images. Le lecteur ne peut pas interagir avec certaines de ces fenêtres, mais d'autres lui permettent de cliquer sur la nouvelle image et ainsi ouvrir une autre fenêtre ou de télécharger un vidéo. Le lecteur se promène donc dans l'oeuvre en cliquant d'image en image, puis en lisant le poème central qu'il peut faire défiler en laissant sa souris sur les flèches rouges à côté du poème, flèches qui pointent vers le haut et vers le bas.
Description
FR « "How I Loved the Broken Things of Rome" pieces together fragments of history, poetry, video, photography and cartography collected during an extended stay in Rome. This work reflects upon certain gaps - between the fragment and the whole, between the local and the tourist, between what is known of history and what is speculative. Rome is among the largest and oldest continuously occupied archaeological sites in the world. Daily life is complicated, even for the locals. Everything is running late, circuitous, or quasi-rotto. Romanticism and pragmatism must coexist. My struggles with slang, schedules, and social vagaries reminded me acutely of when I first moved to Montréal. Understanding what's going on around me now seems to be less a question of the acquisition of language than one of overcoming the dislocation of being a stranger. In her poem « The Fall of Rome: A Traveller's Guide » Montréal poet Anne Carson writes: "A stranger is someone desperate for conversation." I certainly found that to be the case. There were days in Rome that I did not, could not, speak to anyone. Oxford Archaeological Guide and cameras in tow, I tried to capture something of the impossibly elusive and fragmentary nature of language amid Rome's broken columns, headless statues and other, often unidentifiable, ruins. »
Source : « How I Loved the Broken Things of Rome » sur le site de l'auteure
Modalités procédurales :
Nature
Genres :
Nature :
Recueil
Sujet
Rome
Voyage
Différence
Tourisme
Vie locale
Histoire
Étrange
Étranger
Ce qu'on connaît et ce qu'on ne connaît pas
Support
FR Supports :
Fureteur
Ordinateur
Format
Formats :
Image
Texte
Vidéo
Modes d'organisation :
Principe d'organisation
Extraits de l'œuvre
FR « Too heavy to take away with me, / too partial to explain. / Inert and inarticulate / but still so precious. / How I loved the broken / things of Rome. »
Personne ayant créé la fiche
FR Aude Meunier-Rochon
Collections