L’escapade (suivie de La rescousse)

Contenu

Titre
FR L’escapade (suivie de La rescousse)
Créateur
FR Sylvie Manseau
Date de création
FR 1997-06-12 (plus ancienne archive répertoriée par Wayback Machine)
Date de validité
FR 1997-06-12/2005-09-06 (plus récente archive répertoriée par Wayback Machine)
Langue
FR Français
Est une partie de
FR L’oeuvre fait partie des « Chroniques Science-fiction » de Sylvie Manseau, regroupant également « Vitesse D » et « Sans limite ».
Vitesse D
Sans Limite
Résumé
FR « L’escapade » est une courte nouvelle de science-fiction écrite par Sylvie Manseau. L’oeuvre fait partie des « Chroniques Science-fiction » de l’auteure, s’inspirant des univers de science-fiction dont celui de Star Trek, ce qui la rapproche de la fanfiction. Mise en ligne en 1997 (au moins), « L’escapade » n’est composée que de texte (format HTML). En septembre 2001, Sylvie Manseau publie une suite à la nouvelle: « La rescousse ». En 2005 (voir captures d’écran), « L’escapade » subit quelques modifications: changement de fond d’écran (passant de blanc à un fond d’écran de style “galaxie”) et changement de la couleur du texte (passant de noir à bleu). Au bas de la page, il y a ajout d’un hypertexte qui mène vers « La rescousse ». Cette dernière reprend le même format que la première. Voir les captures d’écran pour plus de détails.
Description
Accroche sur la page d’accueil:

« Découvrez un monde où le simple désir d'aimer est un danger mortel. »
Source : Page « Science-Fiction Chroniques » sur le site de l'oeuvre dans Web Archive
Description existante à propos de La rescousse:

« La suite de l’escapade. Histoire interactive terminée le 3 mars 2001. Mars la rouge devait son nom au dieu romain de la guerre et son teint à son sol ferreux. Depuis très longtemps, on imaginait la vie sur Mars. La découverte des sillons, anciens lits de rivières depuis longtemps desséchés, avait créé l'illusion qu'il y avait des canaux gorgés d'eaux, et donc de la vie. La science fiction pendant le vingtième siècle décrivait des martiens tantôt conquérants tantôt conquis, des voisins gênants, dont la possible existence excitait les imaginations les plus débordantes. Puis, vers la fin du 20e siècle, la découverte de bactéries sur une météorite provenant de la planète rouge avait réveillé le rêve de découvrir cette vie. Quand en 2019 enfin, l'homme mit le pied sur le sol martien pour la première fois, la preuve fut enfin faite: la planète ne portait aucun germe de vie.

Aujourd'hui, enfin, Mars portait la vie. un embryon de population, un futur prometteur, mais une fausse couche menaçait cette population en gestation. »
Source : Page « Science Fiction » sur le site de l'oeuvre dans Web Archive
Modalité procédurale :
Modalité procédurale
Nature
Mention de genre autodéclarée : « courte nouvelle »
Genres :
Nature :
Site web
Sujet
Star Trek
science-fiction
Support
Supports :
Fureteur
Ordinateur
Format
Format :
Texte
Mode d'organisation :
Principe d'organisation
Technique
Personne ayant créé la fiche
FR Charles-Antoine Fugère
Mélodie Simard-Houde (collaboratrice)

Ressources liées

Filtrer par propriété

Est une partie de
Titre Libellé alternatif Classe
Vitesse D Ressource interactive