Méprise

Contenu

Titre
Méprise
Créateur
Lucie Duval
Joseph Lefèvre
Contributeur
Stanley Péan
Date de création
1999-09
Date de validité
L’œuvre est toujours accessible, mais, depuis l’arrêt de Adobe Flash Player (2020-12-31), elle n’est que partiellement consultable.
Langue
Français
Editeur
Agence TOPO
Est une partie de
« Méprise» est un des cinq photo-romans qui constituent le projet « FiXions » de l'Agence TOPO.
FiXions
Description
« Dans un modeste snack-bar du centre-sud de Montréal, un petit caïd de quartier et une serveuse aguichante jouent au chat et à la souris. Mais les rituels de la séduction ne sont jamais innocents ni même inoffensifs, ainsi que l'apprendront les personnages de cette courte histoire. La méprise, porte notamment sur le regard et questionne avec humour les rapports entre la réalité et la perception qu'on peut en avoir. Car dans toute situation, toute oeuvre visuelle, tout texte, il y a toujours plus que ce qu'on croit y voir au premier coup d'oeil. Reliés entre eux par des hyper-liens couplés à des mots-clés de la narration, les différents tableaux du récit se liront dans un ordre aléatoire. Cependant, puisque comme le veut un vieil adage, tous les chemins mènent à Rome, ces différents enchaînements de séquences conduiront tous à la même conclusion, en forme de point d'interrogation... »
Source : Page « Méprise » sur le site de l'Agence TOPO
Modalités procédurales :
Notes sur les modalités procédurales
Note sur « Détection de mouvement » : Passer le curseur de la souris - sans cliquer - sur certains hypertextes suffit à les activer.
Nature
Mention de genre autodéclarée : « photoroman »
Genres :
Nature :
Site web
Sujet
amour
Support
Supports :
Fureteur
Ordinateur
Distributeur :
Agence TOPO
Format
Formats :
Texte
Hyperlien
Image
Image animée
Mode d'organisation :
Note sur « Non-linéaire » : Si les chemins sont multiples, ils mènent tous à la même conclusion.
Principe d'organisation
Extraits de l'œuvre
« Lui qui collectionnait les bides sentimentaux comme d'autres les pisse-chaude, "Big Ben" en était arrivé à considérer l'amour comme une chimère de snobs, une arnaque destinée à remplir les poches des écrivains de romans à quatre sous. »
Est référencé par
Personne ayant créé la fiche
Benjamin Arteau-Leclerc